Le bois de panama

Mon arrière grand-mère paternelle, née en 1910 à Marseille de parents italiens, avait quand elle était jeune de longs cheveux noirs de jais. Petite, je lui demandais souvent de me raconter ses souvenirs d’une époque que j’imaginais plus authentique, plus simple et aussi plus heureuse. Le lavoir, les hommes qui levaient leur chapeau pour saluer les dames, les discussions avec les voisines sur le palier de la porte mais aussi les cartes de rationnement, les jours de faim où l’on s’endort le ventre vide, le « Jules » : sceau qui faisait office de toilettes et qu’il fallait vider… et puis le bois de panama !

« Ah, avant on se mettait du bois de panama. Ça faisait briller les cheveux. » Je l’écoutais, perplexe, l’imaginant se frotter la chevelure avec des branches. Un jour, je lui ai dit : « Mémé, plus tard, j’écrirai ta vie. » Puis les années passant et l’adolescence aidant, les histoires de mon arrière grand-mère sont devenues moins passionnantes.

En 2007 elle s’est éteinte. Dans l’immeuble voisin du mien, en montant cet escalier que j’avais gravi tant de fois depuis que je sais marcher, je me suis effondrée en ouvrant la porte. Elle ne serait plus jamais derrière à m’attendre.

Les jours qui ont suivi, je me suis mise à laver mes habits à la main et au savon de Marseille. Processus de deuil. Ça n’a pas duré longtemps mais ça a éveillé en moi le désir de me tourner vers des produits plus naturels.

Il y a trois ans, alors que je surfais sur le site d’Aroma-Zone, je suis tombée sur le fameux bois de panama. Je ne pouvais que l’acheter, vous vous doutez bien… J’ai suivi les instructions du site et j’en ai fait une infusion que j’ai utilisée comme un rinçage.

Quelle ne fut pas ma déception. Mes cheveux, une fois secs, n’étaient ni particulièrement brillants, ni particulièrement doux. J’avais tant fantasmé sur ce produit que je m’étais attendue à des merveilles. Et rien.

Malgré tout, je l’ai gardé et en retombant dessus hier je me suis dit que je retenterais bien, une dernière fois…

P.S. : J’ai regardé l’historique de mes commandes et j’ai vu que j’avais commandé le bois de panama le jour de l’anniversaire de sa mort. :o

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

http://lafemmesauvage.sanktuaire.com/wp-content/onion/!haha!.gif 
http://lafemmesauvage.sanktuaire.com/wp-content/onion/!hey!.gif 
http://lafemmesauvage.sanktuaire.com/wp-content/onion/!hho!.gif 
http://lafemmesauvage.sanktuaire.com/wp-content/onion/!hi!.gif 
http://lafemmesauvage.sanktuaire.com/wp-content/onion/!kwa!.gif 
http://lafemmesauvage.sanktuaire.com/wp-content/onion/!lov!.gif 
http://lafemmesauvage.sanktuaire.com/wp-content/onion/!nnn!.gif 
http://lafemmesauvage.sanktuaire.com/wp-content/onion/!noo!.gif 
http://lafemmesauvage.sanktuaire.com/wp-content/onion/!ouk!.gif 
http://lafemmesauvage.sanktuaire.com/wp-content/onion/!plz!.gif 
http://lafemmesauvage.sanktuaire.com/wp-content/onion/@@.gif 
http://lafemmesauvage.sanktuaire.com/wp-content/onion/onion1.gif 
http://lafemmesauvage.sanktuaire.com/wp-content/onion/onion11.gif 
http://lafemmesauvage.sanktuaire.com/wp-content/onion/onion13.gif 
http://lafemmesauvage.sanktuaire.com/wp-content/onion/onion14.gif 
http://lafemmesauvage.sanktuaire.com/wp-content/onion/onion15.gif 
http://lafemmesauvage.sanktuaire.com/wp-content/onion/onion17.gif 
http://lafemmesauvage.sanktuaire.com/wp-content/onion/onion18.gif 
http://lafemmesauvage.sanktuaire.com/wp-content/onion/onion21.gif 
http://lafemmesauvage.sanktuaire.com/wp-content/onion/onion22.gif 
 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.